Combien d’heures pouvez-vous travailler dans l’horeca ?

Combien d’heures pouvez-vous travailler dans l’horeca ?

Vous avez envie de travailler dans l’horeca ? Vous devez vous demander si vous voulez être employé permanent, travailleur occasionnel ou étudiant. En effet, le nombre de jours et d’heures que vous pouvez travailler dépend de votre statut. Vous faites un mauvais choix ou vous prestez trop d’heures ? Vous risquez alors de devoir abandonner vos centimes durement gagnés en cotisations sociales. Et personne n’aime ça.

Travailleur permanent
En tant que travailleur permanent dans l’horeca, vous n’avez pas de limites. Vraiment ? Normalement, vous pouvez travailler au maximum 9 heures par jour et 38 heures par semaine en tant que travailleur à temps plein. Si vous travaillez plus – car vous aimez votre travail – vous faites des heures supplémentaires. Pour vous protéger contre vous-même (et votre patron), les pouvoirs publics ont limité ces heures supplémentaires : d’après la loi sur le travail, vous pouvez prester au maximum 91 heures par an. La plupart des établissements horeca ont un règlement de travail qui augmente cette limite à 130 heures supplémentaires par an. Mais, that’s it. Vous pouvez toutefois demander à votre patron de payer vos heures supplémentaires.

Vous avez bien compris ? Bien, parce que c’est maintenant que ça se corse. En effet, fin 2015, la loi a changé. Dès lors, vous pourriez prester bien plus d’heures supplémentaires. Malheureusement, cette loi n’est pas encore entrée en vigueur. Dès que le texte aura été adapté – le parlement s’en occupe, vous pourrez faire quelque 360 heures supplémentaires par an. Attention à ne pas dépasser 143 heures supplémentaires sur quatre mois. Vous n’avez pas fait attention et vous avez fait trop d’heures supplémentaires ? Appelez votre consultant chez Manpower pour voir ce qui est possible.

En tant que travailleur occasionnel
L’expression est on ne peut plus claire. Si l’occasion se présente, vous arrondissez vos fins de mois dans l’horeca. Le soir, par beau temps, le week-end, si, brusquement, votre café habituel est submergé de touristes… Ou si vous avez un besoin urgent d’argent. Vous concluez un contrat de travail – oral ou écrit – avec l’employeur pour deux jours consécutifs au maximum. Pour les pouvoirs publics, vous pouvez le faire 50 jours par année civile sans payer des tonnes de cotisations sociales.

Si vous êtes malin, vous pouvez gagner beaucoup sur 50 jours. Ainsi, vous pouvez par exemple travailler le matin trois heures dans un commerce qui sert des petits déjeuners et, le soir, quatre heures derrière le comptoir. Les sept heures de travail ne comptent que pour un jour. C’est aussi le cas si vous commencez le soir et si vous travaillez après minuit. Ces heures ne comptent que pour un jour.

En tant qu’étudiant
Pour les étudiants, ce sont plus ou moins les mêmes règles que pour les travailleurs occasionnels : nombre de jours limité, faibles cotisations sociales et le choix d’avoir plusieurs employeurs par jour. En 2016, vous pouviez encore travailler 50 jours en tant qu’étudiant. En 2017, ce sera converti en 475 heures. Bon à savoir : un étudiant travailleur est un étudiant qui travaille plus de 50 jours par an et génère ainsi autant de cotisations sociales qu’un travailleur ordinaire. Généralement, ce terme est utilisé par les hautes écoles et les universités pour les étudiants qui combinent travail et études et qui, de ce fait, bénéficient souvent d’autres conditions.

>> Pas encore travaillé un seul jour cette année ? Consultez ici nos offres d’emploi dans l’horeca.

Articles similaires
Articles récents
Mature student using laptop in the classroom

Que mentionne ma fiche de paie ?

En tant qu’intérimaire, vous êtes rémunéré chaque semaine. Vous recevez donc une fiche de paie chaque semaine. Nous énumérons ici ce qui devrait immédiatement vous frapper dans ce calcul détaillé de votre ...

En savoir plus